Qu’est-ce qu’une lettre de crédit ?

18/07/2022
Blog > Impayés & Risque client > Qu’est-ce qu’une lettre de crédit ?

Les entreprises ont généralement recours à la lettre de crédit pour sécuriser leurs échanges internationaux. En effet, il s’agit d’une technique de paiement très répandue dans le cadre du commerce international. Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir sur la lettre de crédit : quand et comment l’utiliser ? Quels sont les différents types de lettres de crédit ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce moyen de paiement ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la lettre de crédit

De plus en plus répandue dans le cadre des échanges internationaux, la lettre de crédit reste pourtant encore méconnue d’une partie des acteurs commerciaux. Qu’est-ce qu’une lettre de crédit ? Comment faut-il procéder pour utiliser ce moyen de paiement sécurisé ?

Lettre de crédit : définition

La lettre de crédit est utilisée pour faciliter, mais aussi sécuriser les transactions internationales. En règle générale, les entreprises ont recours à ce moyen de paiement lorsque :

  • Le montant de la transaction est important ;
  • Qu’il est effectué avec une entreprise étrangère ;
  • En cas de doute quant à la solvabilité ou la moralité du partenaire commercial.

Si vous êtes importateur, cette procédure, aussi appelée “crédit documentaire” vous assure que votre entreprise ne paiera la marchandise qu’une fois que le fournisseur aura apporté la preuve de son expédition. Vous conservez ainsi vos liquidités tout en prouvant votre solvabilité à l’autre partie, cette démarche évite les risques de fraude entre entreprises.

Si, au contraire, vous vous trouvez dans la position du vendeur, la lettre de crédit vous assure de percevoir le paiement de la marchandise. En effet, même si l’acheteur n’honore pas le paiement, l’institution financière qui a émis la lettre de crédit prendra en charge la transaction.

La procédure pour émettre une lettre de crédit

Lorsque vous souhaitez recourir à une lettre de crédit, vous devez vous rapprocher de votre banque. Cette transaction n’est pas gratuite. Son coût s’avère proportionnel au montant de la commande et varie en fonction de la solvabilité de votre entreprise. La lettre de crédit énonce les conditions dans lesquelles le paiement sera effectué. Ce document est ensuite envoyé au vendeur comme garantie de paiement.

Avant de débloquer le paiement, l'établissement bancaire vérifie que :

  • La transaction est bien conforme au contrat de commande grâce à un document nommé le connaissement ;
  • Les conditions contractuelles sont respectées.

Les différents types de lettres de crédit

Il existe quatre types de lettres de crédit. Cela permet de s’adapter au mieux aux différentes situations qui peuvent se présenter dans le cadre d’une transaction internationale.

Par défaut, une lettre de crédit demeure irrévocable. Concrètement, cela signifie qu’une fois le document émis, le paiement de l’exportateur est garanti à condition bien sûr que tous les engagements contractuels soient respectés. Seul l’accord des deux parties peut alors venir révoquer la lettre de crédit.

Dans le cadre d’une lettre de crédit révocable, l’acheteur ou l’établissement bancaire peuvent modifier le document. Le vendeur ne possède donc aucune garantie de paiement. De fait, ce document n’est pour ainsi dire jamais utilisé.

Le vendeur peut choisir de faire vérifier la lettre de crédit émise par la banque de l’acheteur. Pour cela, il sollicite généralement son propre établissement bancaire. On dit alors que la lettre de crédit est confirmée. Une lettre de crédit qui n’est pas soutenue par une deuxième garantie est donc dite non confirmée. La confirmation apporte une garantie supplémentaire au vendeur qui peut y avoir recours en cas de doute sur la solvabilité de son client.
La lettre de crédit transférable correspond à une lettre de crédit permettant au bénéficiaire initial de transférer une partie ou l'entièreté du montant de la commande. Cette procédure est par exemple utilisée lorsque la transaction implique plusieurs acteurs commerciaux, notamment des sous-traitants. Ces derniers sont ainsi payés directement par l’établissement bancaire de l’acheteur.
En règle générale, l’acheteur demande l’émission d’une lettre de crédit pour chaque transaction effectuée avec une entreprise à l’étranger. Mais il est également possible d’émettre une lettre de crédit revolving qui couvrira plusieurs transactions dans la limite d’un montant préalablement établi par l’établissement bancaire. La lettre de crédit revolving est utilisée par les entreprises qui traitent (très) régulièrement avec des entités basées à l’étranger. L’objectif consiste ici à réduire le nombre d’opérations, mais aussi les formalités administratives.

Lettre de crédit : avantages et inconvénients

Retrouvez ici la liste des avantages et des inconvénients de la lettre de crédit que l’on se trouve dans la position du vendeur ou de l’acheteur.

Les avantages de la lettre de crédit

Avoir recours à la lettre de crédit comporte de nombreux avantages tant pour l’importateur que pour l’exportateur :

  • Elle garantit l’expédition de la marchandise à l’acheteur et le paiement de la commande au vendeur, et offre ainsi une protection maximale aux parties ;
  • Elle permet de sécuriser les transactions et augmente donc les possibilités d’affaires ;
  • Le coût d’une lettre de crédit reste moindre ;
  • Elle permet au vendeur de recevoir rapidement le paiement après que ce dernier ait prouvé la conformité de l’envoi avec le contrat de commande ;
  • La lettre de crédit simplifie la gestion documentaire et l’administration des ventes pour les exportateurs ;
  • Elle diminue drastiquement le risque d’irrégularités pour les deux parties.

Les inconvénients

Mais ce mode de paiement compte également quelques inconvénients :

  • Pour les entreprises amenées à effectuer de nombreuses transactions à l’international, la lettre de crédit peut représenter un coût non négligeable, contrairement à des assurances-crédit entreprises moins coûteuses sur le long terme.
  • Les démarches administratives, même allégées au maximum, peuvent ralentir les transactions ;
  • Bien que de plus en plus répandue, la lettre de crédit n’est pas opérationnelle dans tous les pays.

La lettre de crédit constitue un moyen de paiement permettant de faciliter et de sécuriser les transactions internationales en faisant intervenir un tiers de confiance, en règle générale la banque de l’importateur. Grâce à un coût et à un formalisme réduit, de plus en plus d’acteurs commerciaux ont recours à ce moyen de paiement.